Site d’informations indépendant en ligne, sur le Pays de Maubourguet et Vic en Bigoore
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Le leader au tapis - Le FCL mate la Seyne 22-3

dimanche 18 avril 2010

F.C. Lourdes bat U.S. La Seyne 22-3. (m-t : 9-3). Arbitrage de M. Guillermard Comité du Lyonnais. Vent favorable aux Lourdais en 1ère mi-temps.

Pour le FCL : 1 E de Karélé (53e), 1 T ET 5 P de Pouey (2e, 14e, 18e, 48e et 59e)

Pour l’US Seynoise : 1 P Arriaud (36e).

Cartons jaunes à Lourdes pour Grenon (65e) et à La Seyne pour Capdellayre (59e) et Lericheux (65e)

Cartons rouges à Lourdes pour Pouey (70e) et Schneider (licence retenue par le délégué après le match). A La Seyne pour Mouchel (70e)

FCL : Caussade ; Grenon (Darbo 75e), Schneider (Montoro 68e), Latapie, Soucaze ; (o) Pouey (m) Paulès (cap) (Costa 76e) ; Taulanga, Troader (Plo 58e), Maisonabe (Pays 68e) ; Karélé, Perttigiani ; Da Costa (Hearns 77e), Cazalot (Irigoyen 68e), Iribarne (Simon 45e).

La Seyne : Bazani ; Mouchel, Arriaud, Beziard, Labeuf ; (o) Marras (m) Garronet (Lericheux 62e) ; Capdellayre, Mendy (Vial 55e), Boulay (Willem 77e) ; Orsoni (cap) (Karaba 70e), Sénac ; Galasso, Fouqué (Barbéris 55e), De Rougemont (Bennour 70e).

Battus dans le Var de façon plus que rocambolesque, (drop passé à côté et accordé, pénalités à répétition…) les Lourdais abattaient leur avant-dernier joker avant de partir, telles les troupes de Charles Martel, livrer une ultime bataille à Poitiers. Si, quelquefois, les joueurs du Président Crauste sont apparus apathiques et à côté de la plaque lors de plusieurs rencontres, en respirant l’air iodé respiré de Saint de Luz, les voici complètement ragaillardis. Au niveau de l’engagement, de la solidarité et de vaillance s’entend, car en quinze jours nous ne pouvons leur demander l’impossible. Et en ce dimanche, face à une armada varoise comportant quelques valeureux vétérans de la rade tels De Rougemont, Orsoni ou Galasso, il fallait resserrer les rangs, courber l’échine et faire preuve de réalisme pour l’emporter. Le leader de la poule, l’US Seynoise, d’entrée de jeu se heurte à la fougue lourdaise récompensée par la réussite du canonnier Mathieu Pouey. Lequel aère les débats en convertissant à trois reprises un hors-jeu (2e), une faute au sol (14e) et une mêlée adverse mise à mal (18e). A 9-0, les Varois resserrent le jeu et usent d’expédients illicites Le capitaine Orsoni, réprimandé prend une pénalité tentée des 40 m. face. Le buteur du FCL touche du bois et les locaux subissent la réaction des ‘’blancs’’. Qui ratent deux essais imparables ! Par Labeuf, l’ailier gauche, commettant un en-avant au moment d’aplatir (21e) puis par le centre Beziard vendangeant un 2 contre 1 d’école, passant de surcroit en touche (36e). Entre ces deux frayeurs, Kiki Paulès gratifie les siens d’une ‘’valise’’ qui échoue par manque de soutien.
Une seconde mi-temps musclée
Le début de la deuxième mi-temps voit les Lourdais prendre le jeu à leur compte. Mais leurs tentatives s’avèrent vaines. Au bout d’une longue occupation de terrain, Pouey enfonce le clou des 20 m face sanctionnant un plongeon d’un avant varois. Au plus fort de cette occupation territoriale, les Seynois parent au plus pressé. Tel Labeuf pris devant sa ligne expédiant le ballon en touche de la main et ensuite empêchant de jouer rapidement la pénalité en découlant. Sur cette faute, Soucaze adresse un coup de pied millimétré en direction de Karélé, seul, sur l’aile opposée. Le seconde ligne marque ainsi le seul essai de la rencontre. Vexés, les visiteurs durcissent les points de rencontre, Capdellayre écope d’un jaune et d’une nouvelle pénalité convertie par Pouey. Puis sur un ballon poussé au pied par Grenon, une générale démarre côté populaires. Grenon et Lericheux laissent leurs copains jouer à 14 pour le FCL et à 13 pour La Seyne (65e). Rebelote cinq minutes plus tard où l’ailier droit Mouchel remet le feu aux poudres. De cette deuxième partie de manivelles, l’arbitre sort le rouge pour Mouchel et Pouey ! La fin de partie devient dure pour les locaux mais le FCL tient bon et s’offre une victoire qui ne souffre d’aucune contestation. Dommage que le délégué ait cru bon de retenir la licence de Schneider pas plus coupable qu’un autre sur les diatribes survenues entre les joueurs postés en bord de touche à quelques minutes de la fin du match. .

Michel Corsini

Interview de Christophe Paulès, capitaine du FCL

LE DIAPORAMA DU MATCH D’YVES BERGANTIN